French Arabic Bulgarian Chinese (Simplified) English German Greek Haitian Creole Hindi Italian Portuguese Romanian Spanish Thai Turkish
Conversie optimalisatie Trouwfotograaf
Bruidsfotografie Bruidsfotograaf

Cancer et alimentations : Facteurs de risque et de protection

Le cancer est une grande menace à la santé publique. Au Sénégal le cancer est l’un des principales causes de la mortalité chez les adultes. Plusieurs études comparées des statistiques du cancer en fo


nction de la répartition géographique et des habitudes alimentaires, et sur des principes d’expérimentation animale montrent que 40% des cancers de l’homme et 60% des cancers de la femme seraient d’origine alimentaire. A ce la s’ajoutent les modes de préparation et conservation qui ne répondent aux exigences normatives et réglementaires.

Facteurs de risque :

  • L’obésité et la sédentarité : surtout chez les femmes adultes favorisent l’apparition du cancer du sein de l’utérus et de la prostate chez les hommes. Une absence d’activité physique facilitera l’accumulation d’hormone sexuelle permettant une facilité d’implantation des cancers hormonaux.
  • Une consommation abusive de graisse : surtout animale associée à la soumission de haute température en cuisine des corps gras, donnent naissance dans l’intestin des produits dont le contact avec la muqueuse est cancérigène. (cancer du colon)
  • L’alcool et le tabac : ce sont pour la plus part les facteurs principaux facteurs de risque du cancer de l’œsophage, du larynx, du foie et de l’utérus.
  • Excès de cuisson des aliments d’origines animales : cette pratique est effectuée dans la vie de tous les jours au sein de notre société sénégalaise. Plus particulièrement en grillade de la viande de mouton on note une contacte poussée avec la source de feu. Des études ont montré qu’une cuisson brutale des viandes génère des produits de pyrolyse  qui sont cancérigène.
  • Aliment de fumage et salage : depuis très longtemps ces modes de conservation d’aliments sont pratiquées et permettaient de garder encore plus les aliments sans qu’ils se dégradent. Malgré l’arrivée des moyens de conservation sûre et rapide de la réfrigération, cette pratique de fumage et salage est tres utilisée à des fins gustatives. Une consommation régulière d’aliments fumés ou conservés dans le sel favorise une production excessive de nitrosamine cancérigène induisant le cancer de l’estomac.
  • Les vitamines : la vitamine A développe une action de prévention contre le cancer des poumons, du larynx, de la vessie d’après la publication de plusieurs études. On trouvera en grande quantité de la vitamine A dans les aliments comme le foie de la morue (poisson), du bovin, le jaune d’œuf, la mangue, la carotte. La ration quotidienne en VitA d’un adulte est équivalente à 25 g de foie et 85g de carotte.

Les aliments facteurs de protection contre le cancer

La vitamine C cette vitamine empêche le passage des nitrates en nitrosamine cancérigène. On peut prévenir le cancer de l’estomac avec une alimentation riche en Vc. Manger dans la journée une tranche de goyave fraiche ou 2 oranges.

La vitamine E associée au sélénium, elle donne une action puissante conte les risques cardiovasculaires. Elle exerce aussi un effet protecteur sur le cancer du poumon et certains cancers digestifs. Elle est présente en grande quantité dans les huiles de maïs de tournesol, de soja 

Les substances végétales de protection dont les recherches montrent une action anti cancéreuse

  • Les crucifères (brocoli, chou, le navet riche en indole et soufre)ont une action d’évacuatrice des substances étrangères présentent dans les aliments.
  • L’ail et l’oignon sont riches en sulfures d’allyle (composé organique)
  • Les flavonoïdes et tanins (poireau, l’oignon, les haricots verts, le raisin, le thé, le café,) freinent le développement des tumeurs e inhibant le développement des cellules cancérigènes.
  • Isoflavones hormone végétale capable d’entrer en concurrence avec œstrogène dela femme dont une protection contre les cancers hormono-dépendants (sein, utérus)
  • Le lycopène : présent en grande quantité dans la tomate

 

Venez nous rendre visite au CSLB

F des spécialistes seront à votre disposition et des traitements  efficaces vous seront proposés.

Un corps sain, mange sain

EL HADJI GORA DIOP   diététicien nutritionniste  assistant général CSLBF

Tel : 777371912 arrêt bouble less Guédiawaye

Email :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

jeudi, 24 mars 2016 14:32
Publié dans Santé
Écrit par
En savoir plus...

Augmentation de la taille du pénis

augmentation de la taille du penisInterview : Serigne lamine Bara Fall tradipraticien de renommé mondial phytothérapeute sénégalais

-          Journaliste : 

En savoir plus...

AVC

Certains l’appelle les (3) trois lettres qui tuent, l’accident vasculaire cérébral est une maladie qui fait des ravages et cause beaucoup de pertes de vies dans notre société sénégalaise. Comme son non l’indique, un accident est une situation anormale imprévue qui survient subitement au niveau des axes cérébraux se manifestant soit par obstruction soit par éclatement des vaisseaux sanguins.


L’AVC est une grande menace de la santé publique, selon les données du professeur en neuroscience Ibrahima P. Ndiaye publiées sur site web de la place, 30% des hospitalisations sont des AVC. C’est la principale cause des handicapes chez les adulte et à l’origine des 1/3 de mortalité. L’hypertension artérielle, hypercholestérolémie et même le diabète sont ce pendant pour la plupart des cas les causes de la survenue d’un AVC.

Les médecins recommandent aux sujets atteints de manger moins gras, moins sucré et moins salé. Ce n’est pas suffisant, il faudra se rapprocher d’un diététicien nutritionniste vous prescrire un régime spécial.

Le gras animal et le beure sont composés d’acides gras saturés, ils se déposent sur la parois des artères. Le sénégalais à tendance à abuser des acides gras saturés à travers les aliments tel que les du tangana, le dibi (morceaux de viande et graisse de mouton grillés) ce qui explique la fréquence des maladies cardiovasculaires.

Les aliments à éviter constamment

Aillez l’habitude de manger les huiles crues que cuites et pire encor ne jamais chauffer les huiles de fritures jusqu'à qu’elles changent de couleur et se carbonisent.

Eviter de s’abuser des viandes grasses : viande de mouton, de porc, le beurre, la graisse d’agneau, les côtes de bœuf.

Eviter les charcuteries et les gruyères

Ne s’abuser pas des pâtisseries telles : croissant, pain chocolat

Eviter impérativement les boissons alcoolisées, le tabac

Ne s’abuser pas de dérivées fast food : frites, pizza

Eviter impérativement les œufs

Eviter les abats : cervelle, les rognons

Supprimer le sel d’ajout, le poisson fumé ou séché, les cubes et épices

Eviter les boissons sucrées, et gazeuse

s, le miel, la purée de pomme de terre

Eviter une sédentarité totale  

Aillez l’habitude de boire constamment environs 1.5l par jour de préférence une eau minérale

Eviter de manger tard le soir 1h 30min au mois au d’aller au lit

Venez nous rendre visite au CSLB

F des spécialistes seront à votre disposition et des traitements  efficaces vous seront proposés.

 

Un corps sain, mange sain

EL HADJI GORA DIOP   diététicien nutritionniste  assistant général CSLBF

Tel : 777371912 arrêt bouble less Guédiawaye

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Publié dans Diététique
En savoir plus...

Pourquoi les immigrés ont des problémes pour retourner au sénégal ?

Les Sénégalais de la diaspora pensent de plus en plus à rentrer chez eux pour participer au développement de leur pays d’origine. Mais la particularité du marché de l’emploi et un retour non préparé peut être catastrophique pour un début de carrière.

mardi, 03 novembre 2015 09:39
Publié dans Société
Écrit par
En savoir plus...

grippe

C'est quoi la grippe ?

Fièvre, maux de tête,frissons, courbatures… sont les principaux symptômes de la grippe.

La grippe (ou influenza) est une infection causée par un virus qui s'attaque au système respiratoire

et se répercute sur tout l'organisme. A ne pas confondre avec le rhume ou l'état grippal, elle dure

3 à 7 jours et peut entraîner des complications parfois dramatiques chez les personnes âgées ou malades.

Comment la grippe se transmet-elle ?


La transmission suit toujours le même schéma.Une personne malade projette des gouttelettes de salive dans

l’air (en parlant, en toussant ou en éternuant), des millions de virus se retrouvent dans l'air et peuvent

être inhalés par d'autres personnes qui seront contaminés à leur tour... et ainsi de suite.

La contamination peut également se faire via des mains ou des objets souillés par des gouttelettes de salive.


La grippe augmente le risque de complications respiratoires chez la femme enceinte

Cette infection respiratoire très contagieuse disparait la plupart du temps quelques jours après l’apparition

des premiers symptômes. Mais chez certaines personnes dites "vulnérables", la grippe peut provoquer des complications

graves. C’est le cas des personnes âgées et des jeunes enfants, mais aussi des femmes enceintes. Si elles n’ont pas

davantage de risque que quiconque de contracter la grippe, elles sont en revanche plus sujettes aux complications

respiratoires de cette infection.

Leur risque d’hospitalisation pour cette raison serait d’ailleurs multiplié par 4,7¹.

En cause, des défenses immunitaires modifiées par l’état de grossesse. Ce changement augmenterait le risque

d’infection bactérienne. Selon une étude récente², le trop plein de cellules immunitaires dans les poumons de

la femme enceinte, produites par l’organisme pour combattre le virus de la grippe, ne ferait qu’augmenter

le risque d’inflammation, rendant la respiration difficile. "Cela pourrait expliquer pourquoi les femmes enceintes

qui attrapent la grippe ont plus de risques d'avoir des complications respiratoires graves qui peuvent aller jusqu'à

la pneumonie", explique le Dr Catherine Blish, chercheuse américaine, spécialiste des maladies infectieuses et principal

auteur de l’étude.

En revanche, la grippe contractée par la mère ne constitue pas un danger pour le fœtus sauf en cas de forte fièvre, qui

peut parfois provoquer des contractions et un accouchement prématuré.

mardi, 20 octobre 2015 17:54
Publié dans Santé
Écrit par
En savoir plus...

1.      Le stress :

Aujourd'hui le stress est un mot que l'on entend souvent, un terme récurant pour expliquer bon nombre de nos désordres psychiques et physiologiques. Notre société moderne est imprégnée de stress, une vie effrénée, un emploi du temps surchargé, des objectifs de résultats, la pollution, le bruit, l'incertitude socio-économique, la perte de repères etc.

lundi, 01 décembre 2014 13:42
Publié dans Santé
Écrit par
En savoir plus...

Serigne Lamine Bara Fall, on a constaté 70% des hommes qui se font consultés dans votre cabinet ont des troubles sexuels. Quel commentaire faites-vous ?

C’est exact. On reçoit de plus en plus de patients souffrant soit d’éjaculation précoce, de faiblesse sexuelle ou de manque de libido. Le plus effrayant est que la plupart d’entre eux  sont des adolescents qui ont entre 20 et 25 ans. Constat : les jeunes sont les plus touchés.  Ils existent la part des femmes qui viennent pour le compte de leur mari car ces derniers n’arrivent à les satisfaire au lit.

En savoir plus...

SERIGNE LAMINE BARA FALL

Guédiawaye arrêt Double Less

Contact : 77 646 41 21 - 76 283 98 69

Skye : laminefall1976

Email: laminefall1976@hotmail.fr

Site web: http://www.laminebarafall.com

© 2014 Assane Cissé & Sidy Diaouné